WWWCDR     
     Réunion du comité ministériel en charge du traitement des déchets          Une réunion de travail          Réunion avec le ministre M. Jarrah          Réunion du Comité directeur du Musée de Beyrouth      
 

 

 

 




 


 


23/10/2013
Lancement du projet de construction du barrage de Kaysamani

Le président du conseil de développement et de la reconstruction, l’ingénieur Nabil El-Jisr, a assisté à la cérémonie de lancement du projet de construction du barrage de Kaysamani, sur l’invitation du Conseil et du ministère de l’Energie et de l’Eau.

M. Gibran Bassil, ministre de l’Energie et de l’Eau, M. Abdel Wahab Al Badr, directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe et plusieurs personnalités du Haut-Metn étaient de même présent. Le président du Conseil a prononcé un discours en cette occasion.

 

Discours du président du conseil de développement et de la reconstruction

Nabil Adnane el-Jisr

à l’occasion de

la cérémonie de lancement du projet de construction du barrage de Kaysamani

Le 23/10/2013

Lieu : Vallée du Moghiteh

 

Son Excellence le ministre de l’Energie et de l’Eau, l’ingénieur Gebran Bassil

Le directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe,  M. Abdel Wahab Al Badr,

Mesdames et Messieurs,

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour célébrer le lancement d’un projet tant attendu.

Beaucoup d’entre vous ont attendu cette joyeuse journée comme une terre sèche qui attend la pluie. Nous voilà en octobre, mois qui porte chaque année de bonnes nouvelles et qui cette année, donne l’espérance aux villes et villages qui en ont tant besoin.

Il est vrai que nous avons beaucoup attendu, mais cette attente ne fut point vaine. Le projet principal a été modifié afin d’augmenter la quantité d’eau stockée, puisque le nouveau modèle a permis de stocker environ un million de mètres cubes d’eau et non pas un demi-million comme l’indiquait la première étude du projet. De même, la période d’attente fut longue pour pouvoir écouter les différentes préoccupations et tenter de les dissiper.

Malgré le fait que ce projet ait suffisamment été étudié, et après que la décision concernant le changement du lieu du barrage soit prise, deux études supplémentaires ont été préparées. La première concerne l’évaluation des effets environnementaux du projet selon les dispositions du décret régissant les principes de cette évaluation qui a été publié au cours de l’année écoulée. La deuxième concerne l’analyse des dangers possibles en cas de dysfonctionnement ou de dégâts qui pourraient survenir pendant ou après la construction du barrage.

Ces deux études ont été préparées en coordination et en collaboration avec le ministère de l’Environnement  et le ministère de l’Energie et de l’Eau.

Des séminaires ouverts à tous ont de même été tenus en présence des municipalités et des parties concernées et intéressées.   Le ministère de l’Environnement a demandé d’être complètement informé afin de pouvoir donner le feu vert à l’exécution du projet, et c’est ce qui s’est passé. Tout cela n’exclut pas le fait que nous allons continuer à communiquer avec les personnes qui ont encore des préoccupations, mais ce en fonction des lois, des règlements et des données scientifiques et techniques.

Ce projet est attendu par plus de 25 villes et villages du Haut-Metn et il est inclus dans le plan du ministère de l’Energie et de l’Eau pour la  construction de barrages par ordre de priorité et selon la disponibilité de fonds.

En parlant de fonds, c’est le rôle du Koweït que l’on doit mentionner. Telle a constamment été la position du Koweït qui a depuis toujours été l’un des premiers pays à venir en aide au Liban et le dernier à demander récompenses ou reconnaissance.

Par rapport au Koweït, le Liban n’est ni régions ni confessions; le Liban est une nation arabe. Toute région libanaise est chère et tout citoyen libanais est un confrère. Nos confrères Koweitiens se sont toujours souciés d’inclure toutes les régions libanaises dans leurs initiatives, y compris cette haute montagne qui occupe une place spéciale dans les cœurs des koweitiens et avec laquelle ces derniers ont une relation spéciale.

Le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe a été l’une des plus éminentes organisations de financement à s’être occupé du secteur de l’Eau au Liban. Où que l’on aille dans notre pays, nous pouvons retrouver des installations d’eau offrant une multitude de services. De même, plusieurs grands projets d’eau en cours d’exécution font preuve de la grande amitié entre le Liban et le Koweït.

Ce projet n’aurait pas atteint la phase d’exécution sans l’étroite coopération avec le ministère de l’Energie et de l’Eau qui a supervisé toutes les étapes: l’étude, le financement puis l’affectation.

Nous remercions pour cela le ministre Bassil et l’équipe du ministère et l’Etablissement des eaux de Beyrouth et du Mont-Liban.

Nous remercions de même le Fonds koweïtien, son directeur général, M.  Abdel Wahab Al Badr et ses employés.

En espérant remercier l’entrepreneur et le consultant plus tard à condition que le projet soit un modèle en matière de respect des normes et de conformité aux délais.

Félicitations au Haut-Metn pour ce barrage qui, aussi haut que soit-il, n’atteindra jamais la grandeur d’âme et la noblesse de ses chers habitants.

Merci.

 

 



Retour à la liste